Menu
0
Herpès - Maladie infectieuse qui est contagieuse et récurrente

Retour au dictionnaire des IST et MST.

Herpès.

L’herpès est une maladie infectieuse, contagieuse et récurrente dont certaines formes sont considérées comme des maladies ou infections sexuellement transmissibles (MST - IST).
Certaines formes habituellement bénignes, chez les personnes en bonne santé, peuvent se révéler très sérieuses chez les personnes ayant un déficit immunitaire.

Le virus Herpes simplex.

L’herpès est dû au virus Herpes simplex (HSV). HSV touche la peau et les muqueuses et/ou le système nerveux.

Deux sous-espèces de l'herpès sont en cause:

HSV1, responsable de l'herpès labial, et HSV2, responsable de l'herpès génital.

Une infection par Herpes simplex est toujours définitive. Après la première infection, le virus de l'herpès reste présent dans les ganglions nerveux, ce qui entraîne, des résurgences de la maladie, toujours au même endroit. Ces résurgences peuvent survenir à différentes occasions : les règles et la grossesse chez la femme, les expositions au soleil, une maladie infectieuse, un choc émotionnel, ...

L'herpès labial ou HSV1.

L'herpès labial se manifeste sous la forme d'une éruption vésiculeuse localisée. Cette éruption se situe le plus souvent autour de la bouche et du nez (bouton de fièvre), mais elle peut toucher les joues ou les doigts. Les vésicules s'ouvrent puis laissent une croûte jaunâtre, qui tombe en moins d'une semaine. La contamination se fait par contact avec les lésions : les baisers et les rapports bucco-génitaux doivent être éviter pendant les crises.

L'herpès génital ou HSV2.

La première infection de l'herpès génital est l'épisode le plus intense. Elle se manifeste sur les organes génitaux et, parfois, dans la région anorectale, par une sensation de brûlure, suivie par l'éclosion de vésicules qui éclatent en laissant des ulcérations : la douleur est vive, intensifiée par le contact avec l'urine. Le liquide suintant des ulcérations est très contagieux et celles-ci constituent de plus une porte d'entrée pour toute autre IST. Cette première poussée dure entre 2 et 3 semaines. Certaines premières infections sont totalement asymptomatiques, et, parfois, l'herpès génital n'est découvert que des mois ou des années plus tard.
Au-delà de cette première infection, le virus persiste à l'état latent dans l'organisme et peut se réactiver occasionnellement provoquant une récurrence herpétique.
Il faut s'abstenir de toute relation sexuelle pendant une poussée d'herpès et dans la semaine qui suit ou utiliser des préservatifs à condition que les lésions herpétiques ne débordent pas ceux-ci.
Les rapports bucco-génitaux sont également à proscrire.
En dehors des poussées, le risque de contamination existe. Il est plus ou moins important selon les individus et est parallèle à la fréquence des récurrences herpétiques : un sujet ayant 1 ou 2 poussées par an n'est pratiquement pas contagieux en dehors des poussées. A contrario, un sujet présentant plus de 8 récurrences par an est potentiellement contagieux en permanence.

Les traitements de l'herpès.

Il n'existe aucun traitement permettant d'éliminer le virus. Cependant, on dispose d'antiviraux par voie orale, très efficaces pour réduire la durée des récurrences et l'intensité des symptômes. Chez les sujets présentant de nombreuses poussées, la prise quotidienne de ces médicaments permet de réduire considérablement, voir de supprimer, les crises et la contagion.

Les situations à surveiller.

En cas de grossesse: l'herpès génital de la mère est dangereux pour l'enfant au moment de l'accouchement, la contamination risquant de se produire lors de l'expulsion, avec des conséquences bien plus graves que pour un adulte. Il est donc important que la femme enceinte informe toujours la sage-femme ou l'obstétricien d'éventuelles poussées antérieures d'herpès génital.

Chez les personnes immunodéprimées : l’herpès génital et, dans une moindre mesure, l’herpès labial sont surtout redoutables quand les défenses immunitaires sont affaiblies. L’herpès génital se manifeste alors par des groupes de vésicules étendus entraînant des destructions tissulaires, et par des hémorragies touchant les appareils digestif et respiratoire. Un traitement antiviral est alors très utile pour ralentir l’évolution de l’infection.


GoldCondom.com Newsletter

Recevez tous les codes promos et nos nouveautés par e-mail:

Adresse e-mail ajoutée, merci!

Désinscription

Contact

Du lundi au vendredi, de 8h à 16h

© 2000-2017 GoldCondom.com | e-commerce powered by get2future - 23/11/2017

Changer la version du site ? Version normale (bureau) | Version mobile

x

Ne partez pas si vite !

On vous offre 10% de réduction
avec ce CODE PROMO unique
valable seuleument jusqu'à ce soir.

Ce code est à coller dans votre panier.

Fermer cette fenêtre
(ce code n'apparaîtra plus)